MESSERSCHMITT KR 200
(Moto Revue 1955)
 La firme Messerschmitt vient de lancer sur le marché une version entièrement nouvelle de son scooter à cabine type KR 200 qui, par rapport à l’ancien modèle déjà connu, bénéficie de nombreux perfectionnements techniques importants.
Rappelons que ce véhicule d’un conception inédite tendant à créer une clientèle entre le scooter et la moto d’une part et l’automobile d’autre part, ne possède ni un châssis conventionnel ni un cadre de moto mais bien une carrosserie autoporteuse tout acier. Véhicule à trois roues ayant une voie avant supérieure à un mètre, il est conçu demanière à placer les occupants l’un derrière l’autre, comme sur un scooter, le centre de gravité du véhicule se trouvant toujours situé sur son axe longitudinal. Cette disposition des sièges permet l’emploi d’une carrosserie étroite très aérodynamique qui protège les occupants contre les intempéries.
Si le Messerschmitt KR 200 garde la silhouette d’ensemble du précédent KR 175, les multiples perfectionnements du nouveau modèle permettent aujourd’hui de le considérer comme un véhicule bien mis au point, mieux fini et surtout mécaniquement plus parfait. Il va sans dire que l’usager bénéficie aujourd’hui des premières expériences faites par le constructeur avec son précédent modèle.
Pratiquement les innovations techniques du modèle KR 200 s’étendent à tous les organes du véhicule : moteur, commandes diverses, châssis et suspension, carrosserie et équipement général.
L’augmentation de la cylindrée du moteur Sachs portée de 175 à 200 cc va de pair avec une puissance supérieure de l’ordre de 10 CV au frein. La vitesse de pointe passe ainsi de 80 à 100 km/h et celle de croisière de 75 à 85 km/h. Le couple est également augmenté aux régimes inférieurs, avec également de meilleures performances en côte. De plus, le moteur est à présent flottant.
Extérieurement, les principales modifications résident dans les ailes désormais découpées et dans la coupole (cock-pit) à vue intégrale, pourvue maintenant d’un toit détachable et d’un pare-brise panoramique.
 

 

Un autre perfectionnement est représenté par l’accroissement de la place à l’arrière qui permet au passager de s’asseoir commodément avec un enfant à ses côtés. Le siège avant est réglable au surplus.
Signalons aussi que le toit détachable en matière plastique peut être roulé et que les fenêtres coulissantes latérales sont également amovibles. La voie avant a été portée de 92 à 108 cm. Toute la suspension du véhicule a été revue et est montée avec des amortisseurs hydrauliques à longue course sur les trois roues. La suspension arrière et les organes de transmission sont également améliorés. La fourche oscillante arrière, articulée sur caoutchouc, est indépendante du moteur. La chaîne de transmission secondaire est sous carter à bain d’huile. Le réservoir à essence est accessible de l’extérieur.
Les commandes du véhicule ont été complètement revues. Un volant type aviation avec bouton avertisseur au centre remplace l’ancien guidon type moto. La boîte 4 vitesses est commandée par un levier à main, la marche arrière se fait par commande électrique, l’accélérateur est à pédale tout comme le frein et l’embrayage et le commutateur des phares est commandé au pied par un bouton. Un frein à main est également prévu. Le bruit de marche du moteur est considérablement réduit par un silencieux d’échappement et d’aspiration et le véhicule est pourvu d’un démarreur électrique. L’essui-glace est aussi électrique.

Tous ces éléments constituent d’importants perfectionnements techniques du KR 200 Messerschmitt qui possède une roue de rechange sous le capot-moteur arrière ainsi qu’un équipement électrique fort complet avec dynamo de 12 v., 90 W., double batterie, phares à feux de position, feu stop arrière, clignoteurs latéraux et à l’arrière avec catadioptres.
Ce véhicule est également livrable en version luxe. Le Messerschmitt KR 200, dans le genre qui lui est propre, peut être considéré comme un scooter à cabine des plus perfectionnés qui arrive à son heure sur le marché.

Données techniques du Messerschmitt KR 200
Moteur
Monocylindre de 200 cc 2 temps Fichtel & Sachs à refroidissement par turbine à air. Couple exceptionnellement élévé au bas régimes. Fourche arrière oscillante indépendantedu moteur. Transmission par  arbre à cardan. Alésage : 65 mm - Course : 58 mm - Cylindrée : 191 cc - Puissance : 10 CV à 5.250 t-m - Compression : 6,6 : 1 - Carburateur : Bing à starter.
Boîte et transmission
Boîte à 4 vitesses avec levier à main, marche arrière à commande électrique, accélérateur à pédale, frein à pédale, embrayage à pédale, commutateur des phares au pied, commande silencieuse des changements de vitesses par câble Téléflex.
Rapports des vitesses : du vilebrequin au pignon de l’arbre intermédiaire 2,12 : 1 - du pignon de l’arbre intermédiaire à l’arbre secondaire : 1ère vitesse : 3,62 : 1; 2e vitesse : 1,85 : 1; 3e vitesse : 1,24 : 1; 4e vitesse : 0,86 : 1.
Transmission : Roue arrière motrice entraînée par chaîne à rouleaux. Transmission de la chaîne silencieuse dans un bain d’huile. Transmission par arbre à cardan.
Starter : Démarreur électrique.
Châssis
Poids et mesures : Longueur : 2820 mm; largeur : 1220 mm; hauteur : 1200 mm; poids total approximatif : 230 Kg.
Consommation normale : 2,5 l
Vitesse : max. 100 km/h, vitesse de croisière : 85 km/h.